Elections départementales et régionales : pour l’adaptation des modalités de vote à la Covid-19 !

Spread the love

Le 15 mars 2020, la crainte de l’épidémie de Covid-19 a entraîné une baisse de la participation aux élections municipales de 20 points. En 2014,la participation aux élections municipales était de 63,55 % au premier tour et de 62,13 % au second tour. En mars 2020, au premier tour la participation s’effondrait à 44,66 %. En juin 2020, du fait de la lassitude, du beau temps, et de la sociologie de la plupart des communes concernées, la situation était pire encore, la participation tombant à 41,86 %.

Il existe, sur ce point, un véritable risque démocratique pour les élections départementales et régionales de mars 2021. En effet, la crise de la Covid-19 n’est pas derrière nous et rien ne permet de penser que les élections du mois de mars prochain ne se dérouleront pas sous la menace de la Covid-19. En 2015, la participation aux élections régionales fut satisfaisante avec 49,91  % au premier tour et 58,41 % au second. Qu’en sera-t-il, quand même bien les élections départementales et régionales seront organisées en même temps, pour les prochaines élections de mars 2021 ?

Beaucoup de pays, dans le monde, ont adapté leurs modalités de vote pour surmonter sur le plan électoral la crise de la Covid-19. L’Allemagne et la Suisse, qui disposaient déjà d’un vote par correspondance, l’ont utilisé en mars 2020 avec succès. La Corée du Sud, en avril 2020, a organisé un vote anticipé ayant permis à un quart du corps électoral de voter en avance et, à l’entrée des bureaux de vote, prenait la température des citoyens avant qu’ils aillent voter et les orientaient, en cas de température haute, vers un isoloir spécifique. Le vote par correspondance et/ou le vote anticipé ont également été utilisés aux Etats-Unis, en Pologne, en Australie, etc. Beaucoup de pays ont donc déjà agi, permettant à la participation de se maintenir à un niveau satisfaisant.

Si la France veut rester une grande démocratie, elle ne peut s’accommoder d’une telle situation. C’est la raison pour laquelle AG’AURA soutient l’initiative lancée par le blog du droit électoral consistant à promouvoir l’adaptation du droit électoral français à la Covid-19, tant sur le plan de la campagne électorale (audiovisuel, réseaux sociaux, propagande officielle) que des modalités de vote (vote anticipé, vote par correspondance, etc.).

Si vous soutenez également une telle démarche, vous pouvez signer la pétition déposée par Romain Rambaud, fondateur du blog du droit électoral, sur le site de l’Assemblée Nationale et du Sénat !

Article écrit par Romain Rambaud